Piles

Plus d’un milliard de piles circulent chaque année en France et ce chiffre reste en augmentation. C’est l’un des déchets les plus présents dans le pays, les plus profitables et parmi les plus polluants. La moitié seulement est correctement recyclée, pourtant. Autant de raisons pour en organiser une collecte efficace et profitable.

Piles et accumulateurs

Les piles et accumulateurs (P&A), qui génèrent de l’énergie par électrochimie, sont utilisés dans de nombreux équipements électriques ou électroniques (EEE). Distinction d’importance : les piles sont à usage unique tandis que les accumulateurs, ou batteries, se rechargent. Au-delà de cette différence, deux grandes familles sont à considérer :

- les piles et accumulateurs portables : les plus classiques, piles boutons, assemblages en batterie ou accumulateurs utilisés dans des produits d’usage courant (calculatrices, lampes, appareils de mesure, téléphones portables)

- les piles et accumulateurs industriels : conçus à des fins exclusivement industrielles ou professionnelles ou utilisés dans les véhicules électriques, par exemple.

Gare au Lithium !

Les performances que le lithium a améliorées ont élargi les domaines d’applications (téléphonie, informatique, véhicules électriques, hybrides rechargeables et vélos à assistance électrique). Deux conséquences, du coup : l’augmentation du nombre de P&A en circulation ou fin de vie n’est pas près de se réduire. Ensuite, le traitement ou le recyclage, déjà capital, est aussi devenu particulièrement spécifique, au vu des risques, chimiques en particulier.

Les techniciens CKFD seront toujours équipés de vêtements de sécurité, lorsqu’ils interviendront sur votre site pour collecter vos piles ou accumulateurs. Ceux-ci, une fois massifiés dans nos entrepôts de Gennevilliers, seront acheminés avec la même vigilance vers une de nos filières officielles, toutes validées par Citéo.

 

 

Le saviez-vous ?

Les piles sont composées à 80% de métaux, pour la plupart récupérables et réutilisables dans d’autres industries. Parmi ceux-ci, le zinc, valorisable dans le secteur du bâtiment, notamment, le manganèse, intéressant pour l’agriculture ou les chemins de fer par exemple, mais aussi du fer ou de l’acier. Ce recyclage a donc aussi pour avantage de limiter le gaspillage de ressources.

Que dit la loi ?

Au niveau de la réglementation européenne, depuis le 25 novembre 2003, les Etats membres de l’Union Européenne ont pour obligation d’instaurer des réseaux de collecte et de recyclage des piles usagées. Depuis 2009, il est interdit de jeter ses piles à la poubelle. Elles doivent être collectées puis éliminées dans une structure appropriée.

 

Un chiffre clé

  • 1000

    Une pile peut contaminer jusqu’à 1000m³ d’eau si elle est jetée en milieu aquatique. Jetée dans une poubelle classique, elle sera brulée et dégagera donc des fumées toxiques. Le tri pour recyclage est vraiment capital.

Demandez un devis

Pour chacune de vos demandes spécifiques, nous avons la solution Demander un devis