1. Accueil
  2. Vos déchets
  3. Cartouche Encre

Cartouches d'impression

Depuis l’été 2018, les cartouches d'impression sont intégrées dans la filière des DEEE. Elles restent, par leur composition, un déchet qu’il est important de bien gérer. Aluminium, plastique, résidus d’encres et autres composants sont toxiques pour l’environnement.

Un déchet très polluant

Dans le cadre de la prestation choisie et organisée avec CKFD, nos équipes collectent régulièrement les cartouches d’impression dans vos locaux, puis les acheminent vers nos entrepôts de Gennevilliers.   Là, celles-ci sont regroupées, nettoyées si besoin, avant d’être acheminées vers nos prestataires de valorisation, filière validée par Citéo, comme toutes les filières de CKFD.

Confier la bonne gestion de ce déchet à un professionnel reconnu est d’autant plus important qu’il s’agît d’un déchet très polluant. Chaque année, plus de 70 millions de cartouches sont utilisées en France. Elles sont de trois types : laser, jet d’encre et bidon.

Un gâchis majeur

Une cartouche jet d’encre est composée presque entièrement de plastique contrairement à la cartouche laser qui est composée de métaux et de plastiques. Dans un cas, l’encre est liquide ; dans l’autre elle est sous forme de poudre (toner). Avec toutes ces cartouches, dont l’immense majorité échappe encore aux bons circuits de recyclage, c’est une très grande quantité de matière première secondaire qui est gâchée.

Le saviez-vous ?

60 ans après son invention, la cartouche reste un polluant problématique. Selon les modèles, elle peut contenir du glycol, de l’aluminium, du noir de carbone, du nitrate d’argent, de l’oxyde de fer et même de l’arsenic ! Mal gérés ou déposés sans traitement, de quoi sérieusement contaminer air, sol ou eau.

Que dit la loi ?

Article L541-10-20

Les opérateurs de gestion de déchets ne peuvent gérer des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) que s'ils disposent de contrats passés en vue de la gestion de ces déchets avec les éco-organismes agréés ou avec les systèmes individuels mis en place.

Un chiffre clé

  • 60 %

    C’est la diminution de l’impact carbone réalisée grâce au rechargement d’un toner. De plus, une cartouche collectée et bien « traitée » peut être réutilisée jusqu’à 7 fois !

Demandez un devis

Pour chacune de vos demandes spécifiques, nous avons la solution Demander un devis