1. Accueil
  2. Actualités
  3. Megots Cendriers

Collecte Et Recyclage De Mégots : Pourquoi Attendre ?

déchets

Dans beaucoup de domaines du recyclage et de la valorisation des déchets (cartons, papiers, capsules, plastiques, masques, etc.), les solutions existent. Surtout, elles sont aujourd’hui efficaces et éprouvées. CKFD, co-développeur de la solution MéGO !, peut vous permettre de gérer l’un des pires déchets du moment, omniprésent dans nos rues : les mégots de cigarette.

60 MILLIARDS DE MÉGOTS

Comment ne pas les voir ? Ils sont partout. Trottoirs, routes, caniveaux, jardins, et parfois pire : au pied de poubelles ou à quelques mètres seulement... La pollution visuelle, pour ne pas dire pire, provoquée par l’omniprésence de mégots dans nos rues, en ville en particulier, est déjà insupportable. Pour l’environnement, c’est encore pire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Rien qu’à Paris, la municipalité estimait l’an passé à plus de 3.5 milliards le nombre de mégots jetés par terre, chaque année, ce qui représente 350 tonnes de déchets (60 milliards en France). Bien sûr, la solution la plus simple et la plus évidente serait pour tout fumeur d’adopter une attitude responsable et vertueuse, pour arrêter d’en faire le premier déchet au sol. D’autant plus que des milliers de substances nocives - phénol, métaux lourds comme mercure, cyanure et plomb, goudron –, nous le savons tous désormais, sont ainsi dispersées, et se retrouvent presque en totalité dans nos cours d’eau et océans, avec des conséquences ravageuses.

 

COLLECTER, VALORISER, RECYCLER

À titre individuel, il n’est pas très compliqué pour un fumeur de changer son attitude : stocker ses mégots dans un paquet vide, une petite bouteille en plastique, dans une boîte dédiée, ou encore faire quelques mètres pour le jeter dans une poubelle… rien d’insurmontable. Surtout, pour un fumeur « classique », à 1 paquet par jour, c’est environ 7000 mégots par an qui ne rentreraient plus dans ce circuit de destruction lente de notre environnement.

La motivation n’est pas dure à trouver, c’est au fond affaire de conscience. Une démarche individuelle, en somme, un choix à faire, pour chacun (faut-il rappeler qu’un mégot pollue 500 litres d’eau ?).

 

NON, BRÛLER N’EST PAS LA SOLUTION

De même, en attendant que ces attitudes changent, ou que la loi l’impose aux entreprises comme aux collectivités, à l’image des « 5 flux », il est à la portée de tous les décideurs (maires, chefs d’entreprises ou managers, directeurs ou responsables d’établissements) de décider d’accompagner ces bonnes résolutions, voire de les provoquer. Cela n’était pas le cas il y a quelques années, mais une bonne gestion du problème est aujourd’hui à portée de main.

Collecter, valoriser et recycler est possible, en effet. Pour le bien de tous. Cette solution est non seulement peu coûteuse et efficace, mais aussi motivante, très engageante pour les administrés, collègues ou employés. Surtout, elle permet d’éviter la solution facile du feu, pas vraiment écologique.

 

UNE VOLONTÉ, UN CHEMIN

Parmi les premiers responsables de la pollution des océans, les mégots sont maintenant concernés par UNE possible « 2e vie ». L’incinération, méthode la plus classique, a les défauts de son illusion (un nuage de fumée, dans tous les sens de l’expression) : simple mais sans intérêt, voire même néfaste, écologiquement. Et pas franchement conforme à la volonté collective et aux évolutions législatives en cours. Surtout, c’est se priver ainsi d’une valorisation profitable.

Pour ces raisons, CKFD a imaginé et coorganisé sa filière MéGO !, il y a 4 ans. Une solution de collecte et de valorisation qui permet de transformer ces déchets en mobiliers urbains, par exemple. La transformation (après collecte, massification et dépollution) aboutit en effet à la production de plaques d’acétate de cellulose. Et ce n’est pas un projet ou un programme de recherches que nous évoquons ici, c’est une action déjà mise en œuvre et éprouvée par nombre de mairies, en particulier. La seule filière concrètement disponible et complète, actuellement.

En 2020 MéGO ! a ainsi collecté 40 millions de mégots (10 tonnes). 2021 aura été encore meilleure. 2022 doit voir ce grand virage adopté en masse. C’était une volonté, c’est un chemin.

 

Les actus

Bon bilan pour le World Cleanup Day en France COLLECTE DÉCHETS Lire l'article
Escroqueries au recyclage en augmentation COLLECTE DÉCHETS Lire l'article
CKFD au Salon de l'Environnement de Travail et des Achats Lire l'article